Je n’en ai pas beaucoup parlé mais je travaille régulièrement sur des bateaux de croisières. Cela fait maintenant 5 ans que j’enchaîne les contrats. J’ai eu la chance d’expérimenter différents postes comme femme de chambre, réceptionniste puis commissaire de bord. Lorsque j’en parle autour de moi les gens sont très intrigués et curieux de connaitre cette vie. Du coup, je me suis dit pourquoi pas un article (en plusieurs volets) sur cette vie passionnante, décalée de la réalité et addictive. Aujourd’hui je vais juste vous raconter le voyage, les péripéties, les aléas et les bonheurs de cette vie.

L’embarquement

Les embarquements sont toujours mêlés d’excitation, de bonheur et de stress. Tout commence par les valises. Pour certains, les préparatifs commencent un mois avant le départ, pour d’autres, une semaine avant et pour les plus téméraires se sera le jour du départ. Je suis dans la catégorie une semaine avant le départ. Il est évident que faire les valises pour une semaine de vacances, n’est pas la même chose que pour cinq mois et plus de contrat surtout si vous passez du chaud au froid dans le même contrat.

Voilà le résultat pour cinq mois de voyage…13516399_10207957247387149_8453303513951303441_n

C’est le jour J, les valises sont prêtes, le passeport et les billets d’avions sont à porter de main. En arrivant à l’aéroport, on comprend vite que tout ce qui semblait organisé, va vite devenir un casse-tête. En fait, mes billets d’avion sont des “billets marin” mais pour cela il faut le justifier. Me voilà donc en train de chercher dans tous les sens cette fameuse attestation qui bien sûr s’est glissée entre deux documents. Après une première dose de stress, tout rentre dans l’ordre et l’hôtesse me souhaite un bon voyage.

Maintenant que les formalités sont faites, c’est l’heure de la préparation psychologique pour affronter les 40 heures de voyages, les 20 kilomètres que je vais parcourir dans les différents aéroports, le décalage horaire et les 3 litres de cafés.

Une fois arrivée à destination, je me rends compte qu’il est toujours le même jour et la même heure que lorsque je suis partie de Paris ou presque !!! Vive le décalage horaire… Je suis dans un état second, groggy et K.O mais comme tout le monde, je survis aisément à tout cela et mon corps adore cette expérience.

Je pense tenir le bon bout lorsque j’apprends que mes deux valises se sont perdues en cours de route, juste histoire de mettre un peu de piment dans ce voyage. Manque de bol pour moi il y a plus important que mes deux valises. Eh oui ! il faut embarquer au plus vite car le bateau amarre dans quelques heures avec 230 nouveaux passagers. Je n’ai plus une minute à perdre. J’adore ma vie !!!

Une fois à bord, ce sont les retrouvailles avec les anciens membres d’équipage. Ensuite un véritable parcours du combattant m’attends…les formalités, l’essayage des uniformes et parcourir de nouveau des kilomètres de coursives.

Il est tant maintenant que je vous laisse car malgré mes 40 heures de voyage, mes 20 kilomètres parcouru et le jetlag, il est grand temps que j’aille travailler avec le plus beau sourire qui soit.

Je vous raconterai la suite de mon aventure la semaine prochaine avec mes différentes expériences de vie à bord.

De toutes ces expériences je n’en ressors que du positif, du plaisir et un vrai enrichissement.

Bonne journée à tous.

 

Laisser un commentaire