En apparence cela n’est pas compliqué et vous vous demandez surement ce que je vais bien pouvoir vous raconter. Et pourtant !!!  Il y en a long à dire et à apprendre. Notre système digestif est une usine ultra complexe qui demande beaucoup d’attention. De plus, notre organisme dépend de nous pour rester en bonne santé et nous permettre de vivre correctement.

Pour maintenir cet équilibre de santé, cela passe essentiellement par une bonne digestion de votre alimentation. Si votre digestion n’est pas optimale, votre corps ne sera pas capable d’assimiler les nutriments, les vitamines, les minéraux, les fibres… dont il a absolument besoin pour vivre.

Une mauvaise digestion se traduit par des ballonnements, des flatulences, constipation, de l’acidité mais aussi de la fatigue après le repas… Tous ces signes sont les témoins d’une mauvaise digestion et donc de mauvaises associations alimentaires. Il faut comprendre et retenir que les aliments ne se digèrent pas de la même manière et surtout pas à la même vitesse.

L’erreur la plus courante concerne les fruits que nous mangeons souvent en fin de repas alors qu’ils devraient être consommés en dehors des repas. Vous allez me dire, mais pourquoi ? Les fruits se digèrent rapidement (environ 30 minutes) alors que les autres aliments (viande, féculent…) ont besoin de plusieurs heures. Les fruits se retrouvent alors bloqués dans l’estomac et vont commencer à fermenter, puis secréter du sucre et enfin de l’alcool.  Il est important de consommer les fruits en dehors des repas vers 11 h ou 16 h pour une digestion optimale.

En naturopathie on divise les aliments en différentes catégories :

  • Les protéines fortes : viandes, volailles, poissons, œufs, comté…
  • Les protéines faibles : légumineuses (lentilles, haricots rouge, pois chiches…), les amandes, les noisettes, les noix de cajou…
  • Les féculents forts : pâtes, pain, riz, avoine, orge, blé…
  • Les féculents faibles : flocons de céréales, patates douces, châtaignes, potirons…
  • Les légumes : tous les légumes verts (brocoli, laitue, chou…), poivrons, aubergines…
  • Les fruits : kiwi, pommes, poires, abricots, bananes, raisin, figues…

Désormais vous connaissez les différentes catégories alimentaires. Je vais vous expliquer comment les associer pour optimiser votre digestion et améliorer l’assimilation des nutriments et vitamines.

Pour une bonne digestion il est primordial de ne jamais associer “deux catégories fortes” différentes. Exemple : il ne faut pas associer des protéines fortes avec des féculents forts, cela est trop compliqué pour votre estomac. Vous ne vous en rendez pas forcement compte car votre organisme compense jusqu’au jour ou il ne pourra plus le faire et là s’installera des vraies maladies et problèmes de santé.

Les bonnes associations sont :

Protéines fortes + féculents faibles + légumes +crudités*

Protéines faibles + féculents forts + légumes + crudités*

Les fruits seront consommés en fin de matinée ou en milieu d’après-midi.

*si vous avez du mal à digérer les crudités, mangez-les après le plat principal.

Veuillez noter ces petits détails qui peuvent aider votre digestion : 

  • Prenez vos repas assis à une table et non debout ou en marchant dans la rue.
  • Prenez le temps de mastiquer, cela facilite le travail de votre estomac (il vous en sera très reconnaissant).
  • Favorisez les cuissons douces afin de préserver un maximum de vitamines et minéraux.
  • Buvez de l’eau en dehors des repas, cela est préférable car l’eau dissout une partie des enzymes digestives.

 

Je vous conseille de changer vos habitudes et votre mode de vie progressivement. Ne faites pas tout en même temps sinon vous risquez fortement d’abandonner en cours de route. Commencez par arrêter les fruits en fin de repas, ils sont les plus grands perturbateurs de votre digestion.

Prenez le temps d’observer, d’apprécier et de savourer les changements que vous mettez en place.

Laisser un commentaire